Films de Thierry TAN sur sa « Nouvelle Vision » du développement industriel de l’Afrique

12 juin 2008

La crise alimentaire est certes un phénomène mondial, mais elle est inégalement répartie, car on constate que les émeutes de la famine se passent paradoxalement dans les pays agricoles (Côte d’Ivoire, Cameroun, Sénégal,…) et non dans les pays industrialisés.
Comment comprendre que l’Afrique n’arrive pas à nourrir sa population, alors que c’est un continent peu peuplé (900 Millions d’habitants) qui regorge de richesses agricoles (et minières).
Pourquoi cette misère et comment s’en sortir ?
Les trois premiers films, qui se trouvent dans ce blog, analysent les problèmes rencontrés par les pays africains et donnent les solutions appropriées dans le cadre de la « Nouvelle Vision » de l’Afrique face au défi de la mondialisation.
Comment s’articulent ces 3 films ?

- Le premier film « La Solution Africaine pour combattre l’immigration africaine » démontre que le meilleur barrage contre l’immigration consiste à combattre la misère en Afrique. Et que cela peut se faire aisément.

http://www.dailymotion.com/video/x2daf0

- Le deuxième film «Dans une Afrique si riche, comment faire pour que les africains ne soient plus pauvres » montre comment l’Afrique peut sortir de la misère grâce à la transformation Industrielle et sur place de toutes ses productions agricoles et notamment de sa production vivrière.
Ainsi, avec seulement 7 produits vivriers considérés comme secondaires (manioc, soja, noix de coco, ananas, mangues, fruits de la passion…), la transformation industrielle rapporterait à la CÔTE D’IVOIRE plus de 162.000 Milliards F.cfa par an, soit presque 100 fois le Budget national ivoirien ou 20 fois son PIB (Produit Intérieur Brut).
A lui seul, l’Attiéké (à base de manioc) pourrait rapporter plus de 20.000 Mds F.cfa, soit environ 10 fois les revenus actuels du binôme café-cacao de Côte d’Ivoire !
Ce qui démontre que, pour nourrir sa population et devenir prospère, l’Afrique doit dorénavant mettre l’accent sur sa production vivrière et non pas seulement sur ses cultures d’exportation de rente (café, cacao, ..).

http://www.dailymotion.com/video/x59f9f

- Le troisième film tente de répondre à ces deux questions cruciales :
· Comment financer l’industrialisation en Afrique ?
· Quel est l’impact économique et social d’un exemple d’investissement sur la population africaine, en termes de création d’Usines, d’Emplois et de Richesses ?
Et cela, sur une période de 5 ans.
Dans l’attente de vos commentaires…